Yaogang.jpg
Yaogang.jpg

Né en 96 à Lomé, c’est à Dabadakondji que Yao Gang passe son adolescence développe sa passion pour la musique. Très tôt il comprend que c’est un artiste et qu’il reste elle-même pour avancer. Après avoir sorti plusieurs singles comme Brilho (avec Lil Bes et MKL), Hammers, Pierre ou encore Toofan ces dernières années, il annonce ce 04 Aout avec « Mami Wata » qui est un extrait de son prochain album « Sylanus Olympio ».

C’est un retour que signe le rappeur Togolais résident en Angleterre après avoir débuté officiellement sa carrière en 2016 avec les titres Hammers et CashOut. Entre football et musique, il aurait pu choisir le terrain mais sa passion l’a plus guidé dans le dessin de la vie, la paix, la souffrance au travers des notes musicales. Faire de la musique oui, mais celle qui nous identifie le plus, c’est encore mieux. Yao Gang a cette spécialité de rapper les mots comme il le sent, c’est ce qui le démarque des autres rappeurs. Constance, direct mais aussi très cru, Yao ne se cache pas sous un voile, il n’en a pas besoin. Pour lui, il est facile de rapper avec des paroles crues.

Fidèle à ses origines Togolaises, il n’a pas de pseudonyme. Yao est son vrai blaze et le titre « Mami Wata » reste quand même Togolais. Il reste dans la même game de paroles assez sévères et crues et ça peut tomber à tout moment dans la journée du 4 Aout. Préparez-vous ! En attendant, redécouvrez ci-dessous son incroyable « Brilho ».

Laisser un commentaire