Samblabla 20190618 0001.jpg
Samblabla

23 juin 2019 à minuit et une minute; le rappeur de Katanga sort de son silence avec son micro, épatant le public depuis les coulisses jusqu’au devant de la scène avec un flow effleurant précédé d’un refrain énigmatique rendant la grande salle du palais des congrès pleine de dévotion. Un moment épique digne d’être revue. Le concert KLIMALOR initialement prévu pour le 22 juin 2019 à 19h T.U venait de commencer.

Lire aussi : Black-T s’exprime sur le chômage dans son nouveau single

On ne peut vraiment pas parler de première partie pour ce concert puisqu’au préalable, l’ennui était le seul maître de la salle. De nombreux paramètres ont failli mettre en péril la participation de la population à cet événement. D’un côté, il y avait cette pluie qui menaçait l’environnement ; et de l’autre, il y avait ces internautes qui publiaient des commentaires et photos de la salle qui était encore presque vide, de quoi décourager les gens !

L’équipe en prière…

Le mécontentement commençait à prendre place dans l’assemblée. La pression était résonnante au sein du comité d’organisation. L’inquiétude commençait par s’installer vis-à-vis de l’objectif fixé. Le palais des congrès devait normalement être déjà rempli. Qu’est ce qui se passe ? Les Togolais vont-ils nous foutre la honte ?

Toutes ces questions se sont estompées quand Pikaluz l’artiste tant attendu de la soirée monta sur la scène. Les surprises se sont enchaînés, la salle reprenait la vie qu’elle était sensé offrir depuis l’arrivée du public. Je ne vais pas me permettre de raconter les détails qui ont suivi l’entrée sur scène de Pikaluz !

Lire aussi : les plus riches artistes du Togo

La routine du retardateur…

Par contre il faudrait vraiment que les organisateurs et acteurs culturels le sachent et le mettent rigoureusement en pratique pour les prochaines fois, l’heure doit arrêter d’être à l’africaine. Ces genres de retard modifient en tout la crédibilité du concert et met en doute certaines formes de comparaisons positives. Devrais-je mentionner qu’il y a un énorme risque de poursuites judiciaires ?

Alors, le concert était un échec ?

Outre le retard phénoménal accusé ; c’était un beau spectacle, une première grande réussite pour Pikaluz depuis ses débuts. La grande salle du palais fut bel et rempli malgré les multiples difficultés du début. Il faut le dire, ma plume ne trompe pas, c’est la première fois que le hip-hop rap réuni des gens avec une telle ampleur au Togo. Le concert KLIMALOR était bel et bien une réussite. Le rappeur de Katanga peut être fier d’affirmer sans précédent à partir de maintenant :

J’ai rempli le palais des congrès de Lomé !

Laisser un commentaire